Au coeur de l’Afrique, grâce nos amis d’XR Gambia, nous avons découvert les Akashinga, “les braves” en langue shona. Des femmes au passé meurtri qui, au péril de leur vie, deviennent rangers pour protéger les éléphants des braconniers.

Pourquoi parler d’un groupe paramilitaire alors qu’XR prône la non-violence ?

C’est une question d’ouverture aux différentes tactiques nécessaires pour enrayer la machine infernale du trafic animalier.

Autant la désobéissance civile est adaptée dans une stratégie sur le moyen terme autant, sur le terrain, à très court terme, une tactique différente s’impose. Il est nécessaire que ces femmes soient formées et armées pour faire face à la violence des braconniers et pour stopper une pratique que les lois n’arrêtent pas.

Citons Damien Mander, ancien soldat des forces spéciales australiennes, qui s’adresse à ces femmes au début de leur entrainement :

« C’est un métier difficile et dangereux. L’un des métiers les plus dangereux au monde. Certaines mourront sur le terrain. Vous serez face à des hommes armés. Ils voudront tuer des éléphants ou toute personne voulant leur barrer la route. Or ce sera vous qui leur barrerez la route.».

Damien Mander

Fondateur & CEO de l'IAPF (International Anti-Poaching Foundation)

 

Voici le documentaire de 14 minutes, produit par James Cameron pour National Geographic.

« Si vous devenez Akashinga, on brûlera vos maisons, on vous violera, on détruira vos familles » : voilà le mantra des braconniers, qui menacent les femmes souhaitant rejoindre l’unité d’élite. « Mais au fond de moi, quand je les vois persécuter et braconner nos animaux, j’ai envie de les arrêter et de les punir. J’aime ces éléphants comme mes enfants. Je me dois de les protéger comme mes propres enfants »

Petronella Chigumbura, Akashinga

« Pendant trop longtemps, nous avons été aveuglés par notre ego, refusant de voir que la plus grande force de la nature, c’est l’instinct de protection des femmes.  Des femmes comme ça peuvent tout changer ».

Damien Mander

Fondateur & CEO de l'IAPF (International Anti-Poaching Foundation)

Nous comptons aujourd’hui environ 415 000 éléphants sur l’ensemble du continent africain (contre 3 à 5 millions au début du 20ème siècle) selon l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature).

 

Selon le WWF, 3 menaces pèsent sur l’éléphant d’Afrique :

la destruction et la fragmentation de leur habitat au profit de l’agriculture, des mines et des complexes industriels

les conflits avec les humains dus à l’accroissement des populations humaines et à la baisse des surfaces d’habitats naturels. Humains et éléphants entrent de plus en plus en rivalité pour l’espace et la nourriture avec des conséquences souvent dramatiques pour les 2 espèces.

le braconnage : chaque année, entre 20 000 et 30 000 éléphants sont tués par les braconniers. Cela représente 60% des décès d’éléphants sur l’ensemble du continent africain.

Extrêmement lucratif, le braconnage est le quatrième commerce illégal sur la planète après celui des armes, de la contrefaçon et des êtres humains.

Schéma de distribution du trafic d’ivoire dans le commerce international. © J. Saeki, A. Leung/AFP

Comme nous pouvons le constater, ces 3 menaces d’extinction sont intimement liées à l’exploitation de la nature et des animaux par l’homme. L’éléphant n’est malheureusement pas un cas isolé. Prenons un autre exemple, celui de l’orang-outan : son habitat est détruit par la déforestation et la culture des palmiers à huile ; par ailleurs, il est chassé pour sa viande et les petits font l’objet d’un d’animaux de compagnie.

C’est l’ensemble de notre relation à l’animal et la suprématie de l’espèce humaine qui sont à repenser, tant individuellement que collectivement afin d’enrayer la 6ème d’extinction des espèces.  Certains appellent d’ailleurs celle-ci, à juste titre, la première extermination des espèces.

Cet article ne représente pas la position de Extinction Rebellion, mais l’opinion d’un rebelle membre du collectif “XR Animal”. 

 

 

FORUM PUBLIC

Échange sur les thématiques XR Animal

NEWSLETTER

Reste informé•e des actions 

CHAT

Participe aux conversations

Share This
X